Au fil de l’eau

Notre voyage en Argentine continue à Buenos Aires, où nous passons quelques jours à visiter cette capitale, qui ressemble beaucoup à Paris, par son architecture, sa gastronomie…  Nous plongeons dans la culture du tango dans les milongas, bars où les jeunes et moins jeunes échangent en dansant. Magnifique !

DSC_0019.JPGDSC_0050.JPGDSC_0211.JPG

Puis cap au Nord, où nous retrouvons un climat plus tropical à la frontière entre l’Argentine, le Brésil et le Paraguay.

Nous visitons la centrale hydroélectrique d’Itaipu, construite sur le fleuve Parana qui sépare le Brésil et le Paraguay. Cette centrale est la première centrale au monde pour sa quantité d’énergie cumulée. Elle est aujourd’hui dépassée en puissance par la centrale chinoise des trois gorges.

DSC_0772.JPGDSC_0793.JPG
DSC_0924.JPG

Cette centrale figure parmi les 7 merveilles du monde moderne suivant « l‘American Society of Civil Engineers ».

Les discussions entre les 2 pays débutent dans les années 1960, et le projet est lancé par la signature du traité d’Itaipu en 1973.

En 1975 les travaux commencent, dirigés par l’entreprise binationale Itaipu créée pour l’occasion.

Trois ans plus tard, la rivière a été détournée pour les besoins de la construction.(assèchement d’une partie de la rivière).

En 1982, le réservoir du barrage est rempli, les travaux de construction du barrage étant terminés.

En 1984, la première génératrice est mise en service, puis 2 à 3 génératrices sont installées jusqu’à atteindre 20 unités.

 
DSC_0908.JPGDSC_0911.JPGDSC_0922.JPG

Chiffres clés de la centrale

Construction 

  • 40 000 travailleurs, 24h sur 24, 3x8h

  • 12 500 000 m³ de ciment soit l’équivalent de 212 fois le  stade Maracana,

  • 380 fois plus les aciers et la ferraille de la Tour Eiffel.

  • 8 fois plus le terrassement du tunnel sous la manche

  • 148 ouvriers morts durant les travaux : 144 directement sur le chantier et 4 en se rendant à leur lieu de travail.

  Barrage

  • Hauteur du barrage 196m

  • Longueur du barrage 7 919m

  • Volume du réservoir d’eau 29 000 m3

  • Surface de la retenue d’eau crée par ce barrage : 1 350 km²

 Centrale

  • Hauteur de chute 118m

  • Nombres de turbines 20

  • Puissance installée 14 000 MW

  • Production annuelle 94 680GWh/an, valeur obtenue en 2008, soit 90% de la consommation électrique au Paraguay et 19% de celle du Brésil.

 
DSC_0925.JPGDSC_0952.JPGDSC_0959.JPG

L’impact sur l’environnement d’une telle construction n’est pas négligeable :

  • Inondation de 1 500 km² de forêt et terres agricoles

  • Inondation de la cascade des 7 chutes, les plus importantes chutes d’eau en volume,

  • Déplacement de villages (environ 10 000 familles),

  • Impact considérable sur la faune environnante

Pour préserver la diversité animale, des opérations de sauvetage ont été organisées dans la zone inondée, avant le remplissage du réservoir, comme l’opération MymbaKuera. Un canal a également été construit pour permettre aux poissons de continuer leur migration en remontant la rivière. Malgré ces dispositifs, de nombreux animaux n’ont pas survécus.

 

Nous visitons aussi le parc naturel d’Iguazu, situé entre le Brésil et l’Argentine. Il s’agit d’un ensemble de 275 cascades, grandioses et magnifiques ….sur 2,5 km de long ! Le débit d’eau s’écoulant de ces chutes atteint 6 000 000 litres / sec ! La « Garganta del Diablo », parmi les plus impressionnantes chutes d’Iguazu mesure 90m de hauteur.

Il est possible d’observer ces chutes, du côté brésilien d’où la vue panoramique est superbe. En Argentine, nous sommes au cœur des chutes et la douche est au programme plusieurs fois dans la journée !

DSC_0017.JPGDSC_0223.JPGDSC_0425 (2).JPG

Les chutes d’Iguazu et leur parc naturel riche en faune et flore : iguanes, lézards, oiseaux, toucans et même cet animal étrange comme le tatou, sont de véritables merveilles de la nature !

DSC_0645.JPGDSC_0317 (2).JPGDSC_0333 (2).JPG

 

A bientôt pour le récit de notre dernière escale à Rio de Janeiro au Brésil!

 

 

 

 

FacebookLinkedInEmailShare
This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>