Le long de la route 40 en Argentine

L’aventure continue en Argentine dont la première escale est Mendoza!

Nous découvrons avec délice la gastronomie argentine, c’est à dire: de la grosse viande et du bon vin!!!

A bicyclette, nous traversons les domaines viticoles pour une dégustation inoubliable ;-)

PB170009.JPGDSC_0708.JPGDSC_0748.JPG

Le lendemain, une belle journée de galère nous attend, allez je vous la raconte, c’est plus souvent les galères qui font rire…quand elles se terminent bien! Nous louons une moto pour nous balader vers le parc des plus hautes montagnes du pays. Après une pause dans l’après midi, nous découvrons que nous avons une roue de la moto crevée !!! Démontage de la roue et en route vers un garagiste avec le patron du café resto dans lequel on s’était arrêté.

Il est 18h quand nous arrivons chez le garagiste, qui accepte de réparer notre roue!

« Je vous laisse 10 minutes, je vais dire bonjour à un ami et je passe vous rechercher… » 1 heure plus tard, notre roue est reparée …et notre patron de café n’est toujours pas revenu nous chercher!

Il faut dire aussi,que nous sommes un peu pressés car un concert de Manu Chao nous attend à Mendoza à 20h et qu’il reste 2 h de route pour rentrer!!!

On commence à rentrer à pied, avant d’être pris en stop par des argentins adorables…Cool car on commençait à se perdre! Ils nous ramènent au café, nous sommes en train de remonter la roue de la moto, quand le patron revient, l’haleine bien chargée… « Mon ami a tellement de problèmes… » La bonne excuse ;-) !

104_0285.JPG 

En route pour Mendoza, à 22h il nous faut encore aller rendre la moto à l’agence de location, puis imprimer nos réservations pour le concert… Les galères continuent, la clé USB achetée en Bolivie ne fonctionne pas bien, il est impossible d’imprimer nos billets pour le concert…

Nous décidons de foncer au stade où a lieu le concert et d’oser… Il se met à pleuvoir à torrent, après négociation, nous tenons les billets du concert dans la main et nous entendons Manu Chao et l’ambiance du stade…La pluie s’arrête. Nous voilà dans le stade pour un concert mémorable!

Nous avons raté le début du concert mais nous remercions Manu d’avoir commencé en retard et de déborder d’énergie pendant plus de 2 h sur scène!!!

On a vu Manu Chao en Argentine !!!

104_0305.JPG

Nous découvrons aussi qu’il y a une avenue nommée Boulogne sur Mer à Mendoza! Si loin de ma ville natale,quel plaisir et quelle surprise ! Mais pourquoi Boulogne est-elle si connue en Argentine? Le général San Martin, libérateur de l’Argentine en 1816 , du Chili 1818 et du Pérou en 1821, a passé les 2 dernières années de sa vie à Boulogne sur Mer! Suite à un climat d’insécurité à Paris en 1848, il décide de gagner l’Angleterre avec sa famille mais sur la route, il est séduit par la ville de Boulogne où il s’installera pour passer le reste de ses jours. En effet, il y a bien une statue du libertador argentin sur la digue de Boulogne; il faut partir au bout du monde pour y faire réellement attention !

Nous continuons ensuite notre route dans le sud de l’Argentine, en Patagonie.

Nous découvrons l’immensité de la Patagonie en randonnant dans les parcs naturels de la région.

Une mention spéciale au parc national Los Glaciares , très bien géré !!!

Je suis impressionnée par l’information qu’ils donnent à tous les voyageurs: Chaque bus est arrêté devant le centre du parc national pour distribuer les recommandations pour les randonnées.

A notre grande surprise, un garde national dort même tous les soirs, dans chaque emplacement de bivouac pour nous expliquer les règles du camping dans le parc et nous prêter une pelle pour enterrer nos excréments!!!

Nous sommes bluffés par le sérieux de ces gardes nationaux, qui font tout pour préserver ce parc,(qui d’ailleurs est gratuit d’accès). Chapeau et bonne continuation !!!

DSC_0880.JPGDSC_0890.JPG

Après avoir randonné et vu le fameux Fitz Roy, nous descendons vers El Calafate pour une visite de balade autour du glacier Perito Moreno, magnifique glacier aux reflets bleus. Ce glacier est un des seuls au monde qui continue à avancer (environ 2 mètres par jour). Nous entendons les craquements de la glace qui avance, et parfois des blocs de glace tombent en fracas dans l’eau. Ce glacier est magnifique et très impressionnant !

DSC_0283.JPGDSC_0374.JPG

Un séjour dans une estancia nous marquera pour son authenticité. Chevauchées folles dans l’immensité de la Patagonie, parrillas (barbecues) excellentes, discussions autour d’un maté avec les gauchos. Je finis même par donner le biberon à un jeune guanaco (espèce de lama) qui a perdu sa mère.

PB240084.JPGPB240111.JPGDSC_0231.JPG

Une autre randonnée du côté du Chili pendant 4 jours autour du W des Torres del Paine nous fera passer par toutes les saisons: pluie, neige, nuages, on finit par un grand soleil!

DSC_0821 (2).JPG

Nous finissons la descente de la route 40 de l’Argentine par Ushuaia. Ville mythique, ville qui fait rêver, ville des navigateurs…Proche du Cap Horn…

En voilier, nous découvrons les lions de mer, avant d’aller rencontrer nos amis les manchots!!!!! Coup de coeur pour ces animaux adorables! Je me retiens de vous en ramener un dans mon sac!

DSC_0921 (2).JPGDSC_0997 (2).JPGDSC_0431 (2).JPG

A bientôt pour de nouvelles aventures!

FacebookLinkedInEmailShare
This entry was posted in Argentine, voyage and tagged , , . Bookmark the permalink.

One Response to Le long de la route 40 en Argentine

  1. Leleu says:

    Photos exceptionnelles comme à chaque fois…
    Merci beaucoup aux aventuriers que vous êtes pour ces beaux clichés.
    Vous avez même retrouvé les traces du général San Martin. Bonnes fêtes de fin d’année et bonne continuation dans vos péripéties.
    Bip

Répondre à Leleu Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>